L'atavisme

Dernière mise à jour : 28 mars

Atavisme :

- Présence dans une race d'un caractère ou d'une fonction qui n'a plus de raison d'être dans son état actuel, mais qui pourrait s'expliquer comme persistance d'un état antérieur.

- Transmission continue, de génération en génération, des caractères héréditaires, physiques ou moraux

- Ensemble des caractères héréditaires d'une race



Quand vous prenez un chien d'une race bien spécifique, vous ne pouvez pas lui reprocher d'être chasseur si sa race a été utilisé pour ça pendant des générations. Il va falloir faire avec sa base génétique qui est présente et qu'on ne pourra pas changer, tout au plus l'atténuer.



Je vous partage ci-dessous un article agrémenté d'une courte vidéo qui résume très bien la chose :



"Chiens de bergers : éduquer son chien de compagnie comme un chien de troupeau


[...]


Qu'ils soient de chasse, de berger, d'attaque, de garde ou de compagnie les chiens ont tous des fonctions bien ancrées dans leur patrimoine génétique. Le classement international de races par groupes (il y en a 10) tient compte de ces ancrages.


Les races de chiens ont été créées afin d'occuper des missions bien spécifiques. Au fil des siècles elles ont été "fabriquées", sélectionnées pour fixer des aptitudes particulières et utiles. Des siècles et des siècles de sélection, des générations et des générations de chiens programmés...


Alors aujourd'hui, idéalement, les chasseurs devraient choisir des chiens de chasse, les éleveurs de bétail des chiens de bergers et les particuliers souhaitant avoir à leur côté un bon petit chien de famille devraient naturellement se diriger vers une race de compagnie (groupe 9). Car contrairement aux idées reçues la seule éducation du chiot ne va pas fabriquer l'adulte que vous voudriez qu'il soit. Ce serait faire du chien un animal sans personnalité, sans complexité, sans intelligence et sans instinct...


Les critères de choix quant à la race du futur compagnon de la famille tiennent aujourd'hui peu compte du patrimoine génétique de celles ci. Aujourd'hui on choisit souvent son chien selon des critères de physique ou de mode. Le résultat peut être catastrophique.


Un instinct contré peu ressurgir à tout moment. Et même sans parler de contrainte, l'atavisme du chien dirige son comportement au quotidien. S'il n'est pas correctement canalisé ou utilisé le chien compensera ce manque par un comportement inadapté (hyper-activité, destruction, agressivité, fugue...)


Ainsi Junco, jeune border collie de 17 mois "troupotte" à longueur de journée le chat de la maison. Hier à Laurière il a vu pour la première fois de sa vie des brebis et il a su, d'instinct, les rassembler, les diriger, se montrer sage et obéissant.


[...]"


Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/chiens-de-bergers-eduquer-son-chien-de-compagnie-comme-un-chien-de-troupeau-837849.html

12 vues

Posts récents

Voir tout